RESILIENCE FOR PEACE (CÔTE D’IVOIRE) recrute . La Côte d’Ivoire possède de plus quelques réserves de pétrole non négligeables pour son économie. Par exemple, une organisation (entreprise, gouvernement, etc.) En apprenant à économiser et à partager de manière équitable les ressources, en utilisant les technologies qui polluent moins, qui gaspillent moins d’eau et moins d’énergie, et surtout en changeant nos habitudes de consommation et nos comportements, nous vivrons sans épuiser définitivement toutes les ressources de notre pays. Le pays disposait pourtant de réserves de pétrole brut Il s’agit d’une participation de tous à l’amélioration de la qualité de la vie . La Côte d'Ivoire fait face à de très nombreux défis en matière de gestion durable de l'environnement et la crise sociopolitique qui a duré plus d'une décennie n'a fait qu'aggraver la situation et remis en cause de nombreux chantiers engagés dans le développement durable. La même année, les exportations de produits Energie & Environnement Développement d'éco-quartiers à haute qualité de vie dont les besoins en énergie sont couverts par un mix énergétique valorisant les ressources renouvelables disponibles localement. Aussi, pour mieux bénéficier des gains de valeur Le colloque international sur la mise en œuvre du droit de l’environnement en Afrique qui s’est tenu à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, du 29 au 31 octobre 2013, autour du thème « Mécanismes institutionnels et financiers de mise en œuvre du Droit de l’Environnement dans la perspective du Développement Durable » a servi de cadre aux différents acteurs. D’un point de vue idéologique, c’est d’abord les positivistes qui sont mal à l’aise face à la logique du développement durable qui est proposé et ils persistent à estimer que les progrès des sciences et des techniques suffiront à relever les défis du futur. Principe de subsidiarité et de la démocratie. processus de paix en Côte d’Ivoire, La Côte d’Ivoire en chiffres, Partant, le développement durable se veut un processus de développement qui  concilie l’écologique, l’économique et le social et établit un cercle vertueux entre ces trois pôles : c’est un développement,  économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. Parlons donc, de ces 3 fondements : Il s’agit d’assurer une gestion saine et durable dans tous les secteurs producteurs de richesses. la pauvreté, (2) la modification des modes de consommation et de production non viables, (3) la protection et la gestion des ressources naturelles aux fins du développement économique et social. Malgré tout, le gisement de Tortiya a constitué à son époque la principale ressource minière du pays(1). – de l’annulation de la dette des pays pauvres d’où l’initiative PPTE déjà tangible et d’une augmentation des investissements afin qu’ils ne soient plus contraints à privilégier des profits à court terme, en contradiction avec le développement durable et celui de la planète. Une stabilisation de la croissance démographique, Une satisfaction des besoins essentiels de la population. Cette particularité de long terme dans ce mécanisme implique l’exploitation des ressources  humaines et naturelles de telle sorte qu’elles soient  disponibles dans l’avenir ; comme le souligne la Commission mondiale sur l’environnement et le développement  de 1987,dans le rapport Brundtland. Le concept est bon, ses objectifs louables, mais il sert peut-être à justifier une politique protectionniste de certains pays craignant une trop grande concurrence. En effet, les projets doivent être élaborés de façon selon des principes de management que sont : – La planification des objectifs , et une budgétisation complète des activités du projet, – La recherche de moyens optimaux financiers, techniques , humains, – La surveillance et mesure de l’état de l’exécution du projet. – La valorisation qui consiste a redonné une valeur marchande aux déchets, utilisables en recyclage et régénération. », Marchés africains, 2008, p. 77. L’exploitation de ce gisement est confiée à la Société anonyme de recherches minières en Côte d’Ivoire (Saremci) qui, dès la première année obtient une production de 36 000 carats et voit sa production augmenter régulièrement pour atteindre son point culminant en 1972 avec 260 000 carats. Ainsi pour une bonne gestion de ces ressources, il faudrait plus utiliser les ressources renouvelables (l’énergie solaire, l’énergie éolienne,…  ) par rapport au moins ou  non renouvelable limitées ( la biodiversité, l’eau, l’énergie fossile, la végétation, la faune , la flore ), qui sont à préserver . C’est le principe de la bonne gouvernance . Le déclin consécutif conduit à la fermeture de la mine en 1975 et à celle de l’entreprise en 1976. Les actions entreprises sur un territoire, doivent prendre en considération leurs impacts à l’intérieur et à l’extérieur de celui-ci . de divers groupes. comme un pays tourné vers la raffinerie plutôt que la production du pétrole. Autrement dit, seul le développement durable permettra d’adapter l’économie ivoirienne aux évolutions inéluctables telles que la hausse des prix des carburants fossiles (pétrole, gaz…) et aussi d’éviter ou d’atténuer des crises politiques, sociales ou environnementales qui pourraient coûter très cher à ladite économie. La population ivoirienne est estimée à plus de  16 millions d’habitant et la croissance démographique y est très accélérée. Cela en vue de la gestion durable des ressources en Eau. annuel du trafic lié à cette activité, estimé par le ministre ivoirien des Rappelant la mission de la convention de Ramzar sur les zones humides, il a précisé qu’elle a pour rôle la conservation et l'utilisation durable des zones humides, qui vise à enrayer leur dégradation ou disparition. Le concept du développement durable emballe littéralement aujourd’hui les ivoiriens : du monde politique au grand public en passant par les entreprises, collectivités, associations, tous ont leur mot à dire sur cette idée. Le développement  durable est un assemblage de deux mots. Souffrant néanmoins d’un déficit en produits halieutiques l’État gagnerait à rénover ce secteur tout en protégeant l’environnement maritime (interdictions des méthodes polluantes, utilisation de filets à grandes mailles et de grands navires, institution de périodes de pêche…). ivoirienne de raffinage (SIR) créée en octobre 1962 et ayant une Il est respectueux des ressources naturelles et des écosystèmes, support de vie sur Terre, qui garantit l’efficacité économique, sans perdre de vue les finalités sociales du développement que sont la lutte contre la pauvreté, contre les inégalités, contre l’exclusion et la recherche de l’équité. Il possède 30 ans d'expérience dans le développement durable, notamment en tant que Coordonnateur résident de l'ONU (2015-2019), Représentant du FNUAP (2015-2018) et Représentant résident du PNUD (2015-2018) au Maroc. considérable, le taux d’importation de produits finis du pays. Représentation de la FAO en Côte d’Ivoire Bureau de Partenariat et de Liaison Malgré la crise que traverse le pays, la production globale d’or Son économie est dynamique, sa croissance, rapide, et sa population, jeune: en 2012, celle-ci était estimée à 23,2 millions d'habitants, dont 40,6% avaient moins de 15 ans. La Côte d’Ivoire, l’un des moteurs de croissance de l’Afrique de l’Ouest, dispose de nombreux atouts pour atteindre l’émergence économique à l’horizon 2020, et à la différence de certains pays de l’Afrique de l’Ouest, elle est dotée de ressources naturelles agricoles (bananes, café, cacao, palmier à huile, anacarde), forestières (bois) et pétrolières. Toute sa problématique se résume en cette question : comment satisfaire les besoins des ivoiriens d’aujourd’hui tout en léguant la Nation en bon état aux générations qui l’habiteront après nous ? Quatre autres gisements sont en exploitation artisanale par des Parfait OUMBA et Ibrahima LY Le colloque international sur la mise en œuvre du droit de l’environnement en Afrique qui s’est tenu à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, du 29 au 31 octobre 2013, et relationnel (relations humaines et liens, confiance, etc.) La Division de l’analyse des politiques du Centre offre une perspective systémique et intégrée en matière de gestion des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables pour le développement durable. L es pays africains misent sur l’amélioration de leurs infrastructures et la gestion de leurs ressources naturelles pour promouvoir ... pour former une main-d’œuvre qualifiée, de manière à atteindre les objectifs de développement économique», a déclaré M. Manuel. Les mesures prises dans le cadre du développement comme la protection et la mise en valeur des écosystèmes aquatiques, fluviaux, lagunaires et littoraux et des zones humides; une meilleur gestion des déchets surtout industriels ou encore la promotion d’une gestion durable des ressources rares contribueront à éradiquer ces fléaux, sinon, à les ralentir le plus possible garantissant ainsi un environnement sain pour les générations futures. Cibler le développement durable, est un choix de société qui influencera nécessairement les politiques et le comportement de tous les individus qui vivent en Côte d’Ivoire. Les sources sans lesquelles le développement durable ne saurait exister sont traditionnellement au nombre de trois: le développement économique, la protection de l’environnement et la préservation du tissus social, régis par un certains nombre de principes majeurs élaborés pour la première fois au niveau international en 1992 à Rio de Janeiro. Inventaire des ressources naturelles 12. PDF | On Jan 1, 2004, T. Cisse and others published Systèmes de croyance Niomankas et gestion des ressources naturelles de mangroves | Find, read and cite all the research you need on ResearchGate Comme déjà indiqué le développement durable a trois composantes indissociables : l’efficacité économique, l’équité sociale et la protection de l’environnement. Les nations unies ont à travers le volet social défini des valeurs à respecter : – Éviter le travail forcé des enfants et privilégier l éducation. Avant la découverte, dans les années 1970, de Changer ). Aussi, le développement durable est d’un enjeu capital pour les entreprises ivoiriennes surtout dans le cadre de leur ouverture sur le reste du monde. L’État devrait donc investir de manière productive en utilisant des méthodes de production modernes dans les activités agricoles tout en respectant l’environnement de manière à satisfaire les besoins futurs (mécanisation de l’agriculture, l’utilisation de techniques protégeant le sol telles que l’assolement, la jachère, le paillage…), *La pêche : La Côte d’Ivoire met également en valeur ses atouts pour le développement de la pêche, notamment sa façade côtière sur le golfe de Guinée. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Droit des ressources naturelles : Cet ouvrage tente de répondre à la problématique induite par la quête scientifique et politique d'un meilleur système d'appropriation des ressources naturelles, d'un meilleur dispositif de contrôle d'accès à leurs gisements et de redistribution des revenus de leur exploitation. ICD-Afrique est une association française de loi 1901 reconnue d’intérêt général, qui conduit des programmes d’aide au développement en Afrique. constitue la deuxième ressource minière exploitée d’un sous-sol qui recèle dans le but de se donner purement et simplement une image écologique  responsable peut avoir recourt à ce procédé marketing ; or la plupart du temps, l’argent a davantage été investi en publicité que pour de réelles actions en faveur de l’environnement. witness au chiffre record de 300 000 carats avec un revenu permis d’exploitation de mines d’or. Ensuite, s’engager à une « responsabilité globale » apporte à l’entreprise une série de gains qualitatifs : fidélisation des investisseurs ; avantage dans les appels d’offre ; meilleures conditions de travail qui attirent les salariés et favorisent leurs performances ; stimulation de la capacité d’innovation et plus grande compétitivité ; résultats boursiers améliorés grâce à la diminution des risques pesant sur les actifs ; capacité de négociation accrue auprès des banques (entreprise plus pérenne) et des compagnies d’assurances (diminution des risques d’incidents ou accidents) ; anticipation de la réglementation évitant de recourir des investissements ou des réformes précipitées dans l’organisation ; toutes ces transformations au sein des entreprises contribueront à les rendre plus compétitives ce qui aura pour conséquence l’accroissement de l’activité économique. estimées à 100 millions de barils(11). naturelles grâce à la télédétection, à l’échantillonnage environnemental et à Depuis l’instauration du commerce triangulaire lors des premiers contacts avec les explorateurs européens, l’économie est dominée par l’exportation de produits dits de rente ; en particulier, le café et le cacao, dont la culture a été introduite au début du 20ème siècle, ont fortement contribué au « boum ivoirien » des années 1960-1970 (la Côte d’Ivoire est toujours le premier producteur et exportateur mondial de cacao). controversés. La mauvaise gestion, les allégations de corruption et de malversations financières citées en haut justifient à suffisance un changement de paradigme dans la gestion des ressources naturelles notamment du secteur extractif. Présenté comme le système idéal de gestion économique mondiale, inséré parmi les objectifs du millénaire pour le développement, le développement durable a été a l’origine un écodéveloppement, axée sur le progrès économique. GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : QUELLE PLACE POUR LE DROIT? Title: Conservation and sustainable use of natural resources Commissioned by: German Federal Ministry for Economic Cooperation and Development (BMZ) Co-funded by: European Union (EU) Country: Madagascar Lead executing agency: Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MEDD) (Ministry of the Environment and Sustainable Development) ( Déconnexion /  Ces ressources permettent d’assurer la perpétuation de la biosphère elle-même. Cette efficacité doit s’observer dans tous les secteurs, agriculture, la pêche, l’élevage l’industrie, le transport, les entreprises etc., en utilisant un progrès technique respectueux de l’environnement. Des efforts sont entrepris tant au niveau économique qu’au niveau social pour amorcer le développement durable mais c’est  surtout au niveau environnemental que le défi de la Côte d’Ivoire est élevé. Ensuite, malgré la nécessité réelle de mettre en place le développement durable, on se rend compte des difficultés possibles notamment en termes de lutte des pouvoirs, et de refonte quasi-totale de l’économie capitaliste. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Le PNUE entend déterminer comment transformer la gestion des ressources naturelles en opportunités de consolidation de la paix et de développement durable sans créer de nouvelles sources de tension ou nuire à l’environnement. de 80 000 barils par jour à fin mars 2006 permettant ainsi de couvrir largement la Le contexte. En effet Le premier avantage qu’elles peuvent retirer de leur engagement dans une démarche de développement durable touche à leur image. – d’un changement profond dans les relations économiques internationales afin de promouvoir un commerce équitable entre autres l’abolition de l’exportation des matières premières à des prix dérisoires ainsi que la création d’industries proprement ivoiriennes et d’exiger que les entreprises prennent en compte les conditions du développement durable.