L'Eternel avait de grands desseins en envoyant Jonas à Ninive. On connaît, au contraire, plus d'un exemple d'hommes retrouvés intacts dans les entrailles du cachalot et même dans celles d'un requin, pourtant armé d'un plus grand nombre de dents. C'est, encore le Dieu qui, dans la personne du Fils, est venu parler à Jonas et lui dire : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle, car leur méchanceté est montée devant moi » (Jon. Il semble qu'ils n'invoqueront à l'avenir et ne serviront que Lui seul. Pour eux elle a tort, sans discussion ! 42 : 8). 8 : 13). 4 : 2).             Jonas trouve donc à Japho tout ce qu'il désire ; un navire allait partir pour le lieu où il voulait se rendre. 14), un ange remplit les camps ennemis de blessés à mort (2 Rois 19 : 35), des vers dévorent Hérode (Act. », méditation sur le livre de Jonas1 Cet article reprend essentiellement le texte de la conférence apportée lors de la cérémonie d’ouverture de l’Institut du 26 septembre 2010.             Dans le verset qui nous occupe « shéol » signifie manifestement le sépulcre, et en même temps Jonas est dans une détresse profonde. Jonas pense peut-être que le chemin où sa lâcheté et sa révolte l'ont fait marcher conduit à la mort. Avec lui, le berger de Jéthro (Moïse) brise l'Egypte ; une orpheline (Esther) sauve la nation juive de l'épée du cruel Haman ; un faible et timide Jonas fait tomber à genoux deux millions d'hommes au pied du trône de Dieu. Les Hébreux, surtout les Phéniciens, allaient à Tarsis chercher de l'or, de l'argent, du fer, de l'étain, du plomb, pour les échanger sur le marché de Tyr contre les richesses de l'Orient (Jér. L'heure vient où Israël célébrera « de tout son coeur » son Roi et son Dieu (Jér.             Mais ce n'est pas seulement à Ninive que s'adresse ce solennel avertissement ; c'est à toutes les cités et à toutes les nations qui ne craignent pas Dieu ; et c'est avant tout à la chrétienté professante. Il voudrait nous éloigner encore davantage de Dieu.             Vue sous un angle symbolique, la chute du prophète nous introduit dans un tout autre ordre d'idées. Du sein du. 72 : 8-17 ; Ps. Dans sa sagesse, le Seigneur a toutes sortes de moyens pour se révéler aux fils des hommes. 19 : 11-21, etc.).             Si vous êtes encore dans vos péchés, ne fermez pas l'oreille à la cloche d'alarme. Là, la miséricorde de Dieu saura l'atteindre, et son bras le ramener. Que le Seigneur veuille, par son Esprit, nous donner de plus en plus l'intelligence de ses oracles divins, et nous en rendre ainsi la lecture toujours plus attrayante et profitable.             Quoi qu'il en soit, Jonas. Quelle différence entre une âme pieuse et un coeur rebelle ! Son coeur n'a rien perdu de sa pitié pour sympathiser avec notre misère, ni son bras de son pouvoir pour nous délivrer de notre affliction. S'il arrivait à Tarsis, il se tairait encore ; il se taira partout où il ira. Si le sentier du Seigneur est, pour un temps, en accord avec le nôtre ou s'il offre à nos yeux que peu de difficultés, alors nous nous persuadons que notre volonté s'harmonise vraiment avec la sienne ! Pense-t-il : « Et qui peut suffir à cela ? » (2 Cor.             C'est donc la Parole avant qu'elle devint chair, c'est le Fils éternel du Père, c'est-à-dire Jéhovah dans la personne du Fils, qui parle maintenant à Jonas, et l'envoie à Ninive. Jonas trouve pénible d'aller de Jérusalem à Ninive apporter le message divin : le Fils de l'homme obéit au commandement du Père et quittant la gloire, descend dans ce monde perdu. 4 : 35). Peut-être pense-t-il qu'il n'est plus son serviteur, et que Dieu a mis entre eux une barrière définitive.Â,             Si le sentier avec le Seigneur n'est pas exempt épreuves, on y goûte aussi Ses consolations. Jonas - comme Israël - ne veut pas que la Parole du Seigneur soit annoncée au Gentil et qu'il soit sauvé. D'abord, le mot grec du Nouveau Testament ne désigne qu'un poisson appartenant à l'ordre des cétacés. Jonas n'en est parfois qu'une faible figure. 23 : 14). Il paie son passage, le prix de sa place. Il suffit à Jonas que Dieu ait raison contre lui ; il ne juge pas nécessaire de se justifier lui-même aux yeux du lecteur. C'est à peu près tout ce que l'Ecriture nous apprend sur le premier empire d'Assyrie qui fut détruit vers l'an 800 avant Jésus Christ. Une méditation sur Jonas Les inventions de Dieu : un gros poisson de secours, un « kikajon » et un petit ver piqueur de racines... Jonas était un homme respectable.             Qu'il est précieux de trouver ainsi, dans tout l'Ancien Testament, en figure, Jésus et les desseins du Père et d'y voir resplendir à chaque page le Nom de Celui qui est si grand et précieux pour notre âme ! Elles n'aimeront et ne serviront plus que Lui seul (Es. 73 : 25). 4 : 10).             Jusqu'à ce jour, par le ministère de ses témoins, le Seigneur a visité les nations afin d'en tirer un peuple pour son Nom (Act. Déjà il est mal à l'aise dans sa conscience. Sous Tiglath-Piléser, trente ans plus tard, les Assyriens réduisirent à toute extrémité le royaume d'Israël, détruisirent celui de Syrie, et ravagèrent celui de Juda qui avait imploré leur assistance. Jésus a demandé pour eux : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Luc 23 : 34). Il y a du baume en Galaad, nous y trouverons un libérateur et un médecin (Jér.                 Avant tout, le livre de Jonas est une prophétie du Christ, en symbole ou en drame. On admirera alors la justice du Seigneur - sa clémence et son pouvoir ; le nom de Jéhovah sera grand sur la terre. 22 : 1-5). Ce sont des Gentils ou des Juifs – y compris ceux qui ont été les instruments de sa mort. 19 : 10) ; c'est de Lui que tous les prophètes, sans exception, nous entretiennent ; la Parole le déclare expressément (Luc 24 : 27 ; Act. 19 : 15). L'histoire de leur précurseur chargé de porter aux Ninivites une parole de condamnation, mais avec de la part de Dieu une arrière-pensée évidente de miséricorde, avait valeur de symbole. 34 : 6 ; Jon. Cet article fait partie d'une suite de méditations sur le sujet : Le livre de Jonas. Il y a l'homme charnel, récalcitrant, jaloux des grâces accordées aux païens, tout à fait juif par ses préjugés ; il y a aussi l'homme spirituel, le messager de Dieu, le serviteur que l'Eternel emploie et qu'il dirige pour l'exécution de Ses desseins. Le premier trouve Ninive trop éloignée, craint les fatigues de la route, redoute la colère ou les sarcasmes des Assyriens, calcule, hésite et finit par dire avec le paresseux : « Il y a un lion rugissant sur le chemin » (Prov. Les conférences du cerveau 1,278,197 views 2:18:29 NOUVELLE CASSE DE BÉQUILLES - Duration: 1:14:05. Tu décideras une chose, et elle te réussira, et la lumière resplendira sur tes voies » (Job 22 : 24-28). Pauvres matérialistes ! Il proclamera jusqu'aux extrémités de la terre la fidélité et la miséricorde infinie du Rédempteur !                  En ce qu'il a de mauvais, Jonas symbolise la nation juive telle qu'elle se montrait déjà du vivant de ce prophète, et telle surtout qu'elle devait se montrer aux jours de la prédication de l'Evangile : profondément opposée aux Gentils, décidément contre leur salut, mortellement jalouse de leurs privilèges et de leur bonheur.             Nous ne pouvons que blâmer la conduite de Jonas, mais ne jetons pas rudement la pierre contre lui. Arraché du fond de la cale du navire où il dormait profondément, le prophète rebelle avait compris qu'il n'y a pas de cachette où Dieu ne puisse voir et frapper le coupable. 3 : 29-30). Ecrit par Bhante Hénépola Gunaratana, “Méditer au quotidien : Une pratique simple du bouddhisme” est un             C'est ainsi que, dès son début, le livre laisse entrevoir le coeur de l'Eternel et ses pensées de miséricorde envers les nations ; il laisse ainsi deviner les plans de Celui qui est le Dieu des païens aussi bien que des Juifs (Rom. Il y revêt l'humble forme d'un Serviteur et, pour nous sauver, ira jusqu'à la mort, « la mort de la croix » (Phil. 2 : 8). Cet article fait partie d'une suite de méditations sur le sujet : Le livre de Jonas. Un long et pénible voyage à entreprendre, une terrible proclamation à faire retentir sur toutes les places de la cité royale. 2 : 15). Reconnaissons encore ici la puissance souveraine de Dieu. En revanche, de la créature la plus chétive, Il peut faire l'agent le plus distingué pour accomplir ses décrets.             Il ne pouvait sûrement pas mieux employer son temps.             Voici ce que nous leur opposons. Ils montrent aussi son pouvoir souverain. Véritable évangile sous une forme dramatique - évangile « selon Jonas », oserions-nous presque dire -, il fait partie intégrante du vaste système typique de l'Ancienne Alliance. 24 : 25). « C'est maintenant le temps favorable… c'est maintenant le jour du salut » (2 Cor. Dans l'épreuve, il est deux extrêmes à éviter : s'endurcir contre la discipline et la mépriser, ou bien se décourager sous le faix de l'affliction. je compte sur toi mon Dieu Par Mamie Ed 19 septembre 2016 à … Toutes Ses vagues ont passé sur Lui. De la verge qui l'a frappée, élève-t-il ses yeux vers Celui qui la tient ? Enfin, le cachalot - comme la grande baleine - est doué d'un organe ou d'un intestin particulier servant à la respiration ; il éprouve donc le besoin de remonter de temps en temps à la surface de la mer pour y respirer. Mais il a été souvent protégé d'une façon miraculeuse. C’est un double signe sur lequel nous allons centrer cette méditation. Il suffit de placer l’attention sur votre respiration au fur et à mesure qu’elle entre, et de la suivre par le nez jusqu’aux poumons. 16), la mer submerge le Pharaon et son armée (Ex. Il commencera et Il achèvera. 1 La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas, fils d’Amittaï, en ces mots : …             Que le voeu que l'auteur exprimait se réalise encore aujourd'hui :                         Jonas paraît à l'origine des temps historiques, environ 780 ans avant la naissance du Sauveur, et 130 avant la captivité des dix tribus.             Remarquons que souvent Dieu choisit les instruments qui peuvent sembler vraiment impropres à l'accomplissement de ses desseins. 1 : 7). Le livre biblique de Jonas raconte qu’un homme est envoyé par Dieu pour convertir la ville de Ninive. Elle ose mettre en demeure les fils d'Adam de se convertir, les avertissant qu'ils leur faudra autrement rencontrer la colère de Dieu. Même s'il pensait que de grands périls le menaçaient dans l'accomplissement de sa tâche, le bras du Dominateur de la terre était là pour les détourner de lui ! Son âme, profondément assoupie, ne se réveille qu'au fond de l'abîme. Mais Dieu ne voulait, pour le moment, qu'humilier et avertir les dix tribus. 11 : 25), Il nettoiera entièrement son aire : par des jugements solennels, Il balaiera la terre prophétique les méchants qui la corrompent (Esaïe 14 : 5, 22-23 ; 63 : 1-6 ; Joël 3 : 1-17 ; Zach. 27). Parmi les motifs qui le poussaient à se rendre sur cette terre lointaine, n'y avait-il pas aussi la curiosité, le désir de voir ce pays où le commerce attirait alors tant de monde et dont chacun racontait tant de merveilles ?             Ici encore, frères, recevons instruction. Conclusion sur le meilleur livre sur le yoga Les livres de yoga sont un excellent moyen d’en savoir plus sur cette superbe forme d’exercice pour le corps et l’esprit.                         La fière Ninive, d'où sortira plus tard le destructeur d'Ephraïm, tremblera devant un faible Hébreu qui la menacera d'une ruine immédiate et complète. Ce livre a.                  Outre son but moral, le livre de Jonas a manifestement une intention symbolique. Tel se montre juste dans ses transactions avec les hommes sur le marché, et ne craint pas de « voler » Dieu dans son temple (Mal. Mais, pauvre déserteur, où donc iras-tu loin de Son Esprit, où fuiras-tu loin de Sa face ?             Mais Dieu voit chaque être humain, aucun ne peut se dérober à son regard (Ps. Peut-être craint-il les dangers personnels qu'il court en allant annoncer à Ninive les jugements de Dieu ? L'Eternel avait. Promis!             La providence de Dieu semble favoriser la fuite de Jonas ; les côtes de la Palestine disparaissent déjà et le navire se trouve en pleine mer.                                            Â, LE MESSAGE DE DIEU : Chapitre 1 (v. 1-2), LA FUITE DU PROPHETE : Chapitre 1 (v. 3). Tous deux partent de la même ville, Joppé ; mais l'un, pour ne pas aller porter aux Gentils, le message de l'Eternel ; l'autre, au contraire, pour leur annoncer, de la part du Seigneur, la repentance et la rémission des péchés.             Mais le Seigneur s'avance à pas lents, quand il vient pour punir ; il s'arrête fréquemment en chemin, et envoie devant lui ses messagers pour signifier de sa part aux pécheurs qu'ils se repentent ou sinon qu'ils périssent. Nous fuyons, avec toute l'énergie qui vient de notre répugnance, loin de la « Ninive » abhorrée. Le Saint de Dieu répond à la voix du Père : « Voici, je viens pour faire ta volonté » (Héb. Et dans la plénitude des temps, cette alliance a été aussi confirmée par l'aspersion du sang précieux de l'Agneau, sans défaut et sans tache (1 Pier. Est-il lui-même l'auteur de ce livre ? 13-15), à Gédéon dans l'aire d'Ornan (Jug. Avant que Dieu ne la brise sous la main de Nébucadnetsar, et celle d'Alexandre (Es. La colère à venir, savez-vous ce que cela implique ? Cette ville commençait à menacer la Palestine, en exerçant une influence notable sur la situation économique de ses habitants. 24). Mais un jour le Seigneur dira à ceux qui, pendant le temps de sa patience, auront négligé les pressants appels de sa grâce : « Allez-vous-en loin de moi… » (Matt.