5Nous compléterons cet examen synchronique par une comparaison diachronique. Les choses bougent, trop lentement certes, mais elles bougent. 392001 a donné une impulsion à l’usage de l’expression de « rue arabe » qui se généralisera. — 24 janvier 2021 — Temps de lecture : 2 min, Arrêté par le FBI pour l’assaut du Capitole, un policier dit qu’il n’était là que pour voir les oeuvres d’art, C’était quand même le moment le plus mal choisi pour une visite…, Repéré par Christophe-Cécil Garnier 57Les articles du pic décembre 2008 et janvier 2009 se situent, en termes d’acteurs concernés, dans la continuité de 2006. La « rue arabe » pourrait tout aussi bien être connotée de façons diverses selon que l’on privilégie un espace ou un autre. publique arabe? En effet, pour isoler l’éventuelle spécificité française, il nous semblait utile de la comparer avec la presse de deux autres pays occidentaux ayant une histoire particulière avec les pays arabes : les États-Unis et le Royaume Uni, pays européen impliqué au Proche et au Moyen Orient. Sur l’ensemble de la presse d’information française de 1980 à 2016, cette expression apparaît dans 577 articles avec deux pics : au moment de la guerre du Golfe en 1991 (5 % du corpus) et lors des débats sur la guerre en Irak en 2002 (20 % du corpus). Pourquoi par une rue tout simplement américaine ? Mais qu’est-ce qui vaut à ses invités d’être des « acteurs de la rue arabe » ? 10L’expression de « rue arabe » semble être inscrite depuis toujours dans le langage courant. Lorsqu’on dit qu’elle s’est éveillée, on suppose qu’elle était endormie ; or, comme nous l’avons déjà mentionné, l’opposition aux régimes en place a toujours été vivace quoique tue et souvent contrainte par des régimes autoritaires. 54Le ballet diplomatique autour d’une rue arabe hurleuse se poursuit ; les régimes arabes échouent à donner « des gages à la rue arabe » à l’occasion d’un sommet de la Ligue Arabe prévu à Tunis et reporté tandis que « La rue arabe crie sa colère ». L’article semble ignorer que des manifestations contre la guerre en Irak ont été observées dans les principales capitales du monde. La métaphore s’est popularisée quand la nouvelle de la … Bien des auteurs ont souligné à juste titre le caractère holiste et réducteur de l’expression (Lynch, 2003 ; Bayat 2013), de même que son caractère orientaliste (Bayat, 2013). Occurrences de « rue arabe » dans la presse quotidienne française, Sources : T. Guaaybess, données Europresse. En effet, dans ce corpus la colère est pronostiquée par les chefs d’État : « Que le pouvoir de Mucharraf bascule sous la pression d’une opinion hostile aux bombardements, et la ‘rue arabe’ risquerait partout de s’enflammer »13. C’est que les démarches des clients thaïlandais sont plus discrètes. Dans son discours, on relève l’exception arabe « On dit ‘rue arabe’ ‑ et non asiatique, ou africaine, ou latino-américaine - car c’est ce monde-là qui semble faire exception et qui nous échappe. Un enfant qui donc agit « par à-coups », qui « se réveille », et dont les « réactions » sont toujours excessives. Ce contexte est double : il correspond d’une part à celui des faits rapportés en 2011, et d’autre part, à la façon dont ils sont rapportés (on ne parle plus de « manifestations spontanées » mais de « révolutions »). "Le sens commun". 6Il existe des expressions plus connotées idéologiquement pour qualifier les opinions publiques des pays arabes. L’opinion publique européenne face au « printemps arabe » ... Loin de ne susciter que de l’espoir, le « printemps arabe » éveille en Europe les craintes d’une immigration massive et révèle le malaise profond né de la crise. Communément, on pourrait penser que la rue arabe renvoie à l’opinion publique arabe ; pourtant, ces notions ne sont pas employées de façon indifférenciée. Les premiers articles associent étroitement la rue arabe à la Tunisie et à l’Égypte. 11 Le Figaro, 20 octobre 2000, « Le désarroi des Arabes ». Mohammed El Oifi est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris. Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti Albert Camus. On présuppose qu’elle approuve sans nuance l’invasion du Koweït, lui prêtant par là un positionnement politique, ou une lecture « hostile » (i.e. Ce sont ces références en effet qui permettent aux médias et ensuite à leurs publics/lectorats de cadrer et de retenir des évènements particuliers dans le désordre d’un monde fragmenté (Tétu, 1993). 29L’usage un peu plus soutenu de « rue arabe » commence en octobre novembre 2000. par l’Université de Maryland (avec Zogby International), au Proche-Orient aussi 1 L’opinion publique est contestée par des sociologues qui remettent en cause sa pertinence (Bourdieu, Lippman, 2008) et qui déplorent l’effet délétère des sondages dans le champ politique (Champagne, 1990). L’expression est polysémique, et, le biais culturaliste n’est pas à chercher dans la « rue arabe » en tant qu’idée mais plutôt dans la lecture du contexte médiatique et évènementiel dans lequel cette expression est choisie. Le présent article se propose de revenir sur une méthode particulière d’étude de l’opinion en ligne reposant sur un principe de « mise en communauté » d’internautes, et que l’auteur nomme « marketing délibératif ». arrive après le Turc Recep Tayyip Erdogan (20%), le Brésilien Vénézuelien Hugo Chavez (13%) Si les effectifs d’élèves apprenant l’arabe littéral, en deuxième ou en troisième langue, ont doublé en dix ans - ils étaient 6 512 à la rentrée 2007 et sont 11 174 en … La signification de cette expression ou plutôt son angle d’approche par les journalistes varie même si des tendances lourdes se dégagent comme nous le verrons plus loin. Cette méthode consiste à réunir en grand nombre des clients potentiels d’un service ou d’un … Elle montre toutefois une inflexion de cette perception au moment des « révolutions arabes » où la presse s’est mise à traiter de la « rue arabe » avec un point de vue positif. »15. Quant à l’opinion publique arabe, elle ne fait pas débat dans la mesure où, étrangement, elle n’existait pas avant une période récente. Selon la presse, la guerre de l’information oppose la diplomatie américaine qui déploie des efforts pour contenir toute dérive insurrectionnelle à la chaîne Al-Jazeera qui serait le porte-voix de la rue arabe. Les couvertures rendent compte d’un clivage entre les États-Unis et la rue arabe qui se range du côté de Saddam Hussein (« Des années de frustration poussent la rue arabe derrière Saddam »)23. Si le mouvement LGBT en France ne se forme en tant que tel qu'au début des années 1970, l'histoire des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et trans, ainsi que des pratiques de changement de genre, de relations entre femmes et de relations entre hommes en France est aussi longue que celle du pays.. La communauté LGBT … 8C’est quasi-exclusivement dans la rubrique internationale de la presse que l’on trouvera les occurrences de « rue arabe ». Notre pays –ou plutôt son Les opinions publiques arabes comme enjeu des relations internationales. Alors que la rupture avec le mode de gouvernance de l’ancien système a été vantée comme démarche prioritaire qui placerait la transparence en haut du devoir , l’opinion publique dont une partie est néanmoins de nature crédule, se trouve malmenée entre les annonces de la chaîne El Djazira , l’indésirable d’hier et les assurances non identifiées du canard russe. en faveur de l’agresseur) d’un conflit entre deux États. Ils savent que les manifestations ‘aux ordres’ sont au moins aussi nombreuses que les manifestations spontanées9 ». Mais n’anticipons pas sur la fin d’une représentation des sociétés observées : dans le cadre d’autres sujets, la dimension « réactive » reste prégnante. ». 10 On peut noter un découplage entre la recherche scientifique et le monde journalistique puisque de nombreux travaux rendent compte de l’existence de mouvements sociaux dans les pays arabes. Après tout, l’approche holistique de sociétés complexes que traduit la rue arabe ne peut exprimer que des idées tranchées, simples et des émotions perceptibles (« la rue arabe s’est radicalisée », peut-on aussi lire). Ou encore : « pour l’heure, saluons le fait que la ‘rue arabe’ tourne enfin le dos à la passivité, à la résignation, au désespoir et à la recherche de boucs émissaires extérieurs pour prendre son destin en main »33. Champagne P., 1990, Faire l’opinion. Nous avons repéré dans le cadrage d’évènements ayant eu lieu dans une période donnée, des éléments de référence d’actualités bien antérieures et sans lien avec ces premiers. Lequel n’avait, il est vrai, pas A l’époque, aucun des sondés n’avait nommé le Premier Le lancement d’une chaîne arabophone financée par le Congrès américain (Al-Hurra, la Libre) deux ans plus tard s’inscrira d’ailleurs dans ce souci d’image. Les articles concernés ont trait à l’impact des attentats de New York dans les pays arabes, à la réaction de la rue arabe à l’offensive américaine en Afghanistan et au conflit israélo-palestinien. Avant 1987, les journalistes américains se référaient à «l’opinion publique arabe» plutôt qu’à la rue. 36Une analyse est faite sur fond de crise à Gaza sur la notion de « rue arabe » par un diplomate américain, qui a une évidente maîtrise du sujet. Nous, membres du Conseil national, représentants du peuple juif en Palestine * et du Mouvement sioniste * mondial, sommes réunis en assemblée extraordinaire en ce jour qui met un terme au mandat britannique en Palestine. Pour l'affaire Riblet contre FDJ, votre rapporteur pense que « l'opinion » attend les résultats des expertises et contre-expertises, la contestation portant sur un aspect tout à fait technique. Certes, la chaîne qatarie a une portée transnationale et elle se définit elle-même comme une chaîne panarabe proposant un regard alternatif sur l’actualité internationale. Un mercredi sur deux, Anaïs Bordages et Marie Telling vous recommandent les meilleures séries du moment. Au contraire, ils constituent le fondement d’informations futures et sont eux-mêmes frayés, « estampillés » par des sujets antérieurement traités par les médias. Bennani-Chraïbi M. et Fillieule O. Et c'est en vertu des droits historiques et naturels du peuple juif et de la résolution de l'Assemblée générale des Nations unies que nous proclamons ici la Traductions en contexte de "publique" en français-arabe avec Reverso Context : fonction publique, la fonction publique, santé publique, l'aide publique, l'administration publique 18Il n’a pas été aisé de dégager une logique dans l’ensemble de notre corpus à partir de l’examen d’articles couvrant des évènements pluriels et variés. 37Les frappes en Afghanistan sont « de nature à attiser la colère de la rue arabe » aurait « fait valoir le président yéménite ». 19À notre grande surprise, il apparaît qu’une logique structure bien l’usage de « rue arabe » au fil des périodes. On le voit encore : nous sommes là dans la cour des grands et, à en croire la presse, les chefs d’État devisent et partagent une vision commune d’un enfant terrible. Notons que cette expression existe aussi en langue arabe pour qualifier l’opinion, mais à la différence de l’anglais et du français, on dit la rue arabe comme on dit la rue anglaise ou la rue française (Regier, Khalidi, 2009). Bourdieu P., 1984, « L’opinion publique n’existe pas », Questions de sociologie, Paris, Les Éditions de Minuit, pp. Les soulèvements ont été à l’origine d’espoir et d’euphorie, y compris en dehors des pays arabes. bien qu’au Maghreb, la France est en pole position. 23Suivons l’emploi de « rue arabe » dans la presse des débuts à nos jours. 45Dans la vision systémique des acteurs du Proche et du Moyen Orient, des régimes (Égypte et Jordanie) sont souvent en porte à faux par rapport à la « rue arabe », tandis que les pays du Golfe sont entre « le marteau islamiste et l’enclume américaine et ne répondent pas aux ‘aspirations de la rue arabe’« 22, elle « gronde » et est exaspérée, face aux « souffrances palestiniennes ». Les pics circonscrits dans le temps sont le signe du souci de communication à destination des sociétés des pays arabes et musulmans mentionné plus haut.