Elle est propriétaire des locaux et en assure la construction, la reconstruction, l'extension et les grosses réparations. «Organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable», tel est lobjectif général visé par la dernière réforme des collectivités territoriales, baptisée sous le nom «Acte III de la décentralisation». La Maison des Aînés de Bamako a abrité, du 03 au 04 juillet 2013, l’atelier de formation des cadres du secteur, Etat et collectivités, sur la mise en œuvre du décret N° 2012-082/P-RM du 08 février 2012 fixant les détails des compétences transférées de l’Etat aux Collectivités Territoriales en matière de développement social, de protection sociale et de l’économie … 2.– Les différends qui demeurent sur les transferts de compétences ne portent pas sur le respect des règles constitutionnelles de compensationa) Les critiques tenant à la pertinence des transferts Le principe de compensation de charges en cas de transfert, création ou extension de compétences, n’est pas toujours aussi clair qu’il n’y paraît. Tous deux s'accordent à dire que ces transferts sont générateurs de surcoût et nécessitent un suivi régulier, ainsi qu'une relance de la péréquation en faveur des régions les moins favorisées.". 15 de la Constitution sans être défini. Au total, les concours financiers de l’Etat aux collectivités territoriales ont diminué, en exécution, de près de 10,6 Md€ entre 2013 et 2017. Art. b) Quelle péréquation entre les collectivités ?   1.– Certains rééquilibrages mal évalués peuvent occasionner des difficultés de gestion pour les collectivitésa) Les coûts liés à certaines sous-évaluations des personnels TOS transférés au1er janvier 2006 Ce guide d'accompagnement à l'usage des collectivités territoriales, aborde plus particulièrement les dimensions technique, juridique et financière de ces transferts pour les communes et établissements publics de coopération intercommunale Tout accroissement net de … Questions parlementaires sur les autres recettes et le recouvrement, Les transferts de compétences aux collectivités territoriales s’accompagnent des ressources consacrées par l’Etat à l’exercice des compétences transférées. La commune a la charge des écoles publiques établies sur son territoire. b) Le cas du RMI et le FMDI : une compensation qui fait apparaître des décalages dans le temps 1.– Les transferts de personnel sont complexes et font naître des inquiétudes rarement fondées (position de M. Laffineur) ... Vers un transfert de nouvelles compétences aux collectivités territoriales. 31 janvier 2021, Rapport d'information déposé (...) par la commission des finances, de l'économie générale et du plan sur les transferts de compétences de l'Etat aux collectivités territoriales et leur financement, Association "Vaincre la mucoviscidose" - Exercices 2014 à 2018, Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge - rapport d’activité 2020, Haut Conseil de la Famille, de l'Enfance et de l'Âge, Prévenir les expulsions locatives tout en protégeant les propriétaires et anticiper les conséquences de la crise sanitaire ( Covid 19), Assemblée nationale. Ils estiment que les transferts de personnel sont complexes. CE, 25 mai 1994, Syndicat interco… b) Les interrogations sur le coût futur de la prestation de compensation du handicap et des maisons départementales des personnes handicapées L’amélioration de la qualité du service public passe par le renforcement des capacités des Collectivités territoriales. Les rapporteurs, appartenant l'un à la majorité, l'autre à l'opposition, tentent un premier bilan financier de ces transferts. essentiellement à compenser les mesures de décentralisation et les transferts de compétences vers les collectivités territoriales, s’élèvent quant à eux à 38,8 Md€. lecteur adapté. Les transferts de compétences aux collectivités territoriales s’accompagnent des ressources consacrées par l’Etat à l’exercice des compétences transférées. Tout transfert de compétences de l’État vers les collectivités territoriales doit s’accompagner d’un transfert des ressources correspondantes. Dans la deuxième partie, ils étudient les disparités locales qui appellent des modalités renouvelées de péréquation. ’’Cette réforme a également favorisé une augmentation des ressources de l’Etat vers les collectivités territoriales. b) Le difficile fractionnement territorial des ETP et ses conséquences CONCLUSION a) La mise en œuvre des règles relatives aux transferts de personnel suscite toujours des controverses en 2006 (position de M. Bonrepaux) En outre, la loi sur la décentralisation donne la possibilité aux communes d'établir des partenariats internationaux dans le cadre de … Le gouvernement travaille à la concrétisation de la deuxième phase de l’Acte 3 de la décentralisation devant consacrer la mise en place de la fonction. Pour mémoire, les dispositions des articles L. 1614-1 et suivants du CGCT viennent décliner celles de l’article 72-2 pour y préciser qu’en cas de transfert de compétences de l’État vers les collectivités territoriales : | Plus de deux ans après l'acte II de la décentralisation" et la loi relative aux libertés et aux responsabilités locales, l'Etat a déjà transféré nombre de compétences et de moyens aux collectivités territoriales. 2.– Les incertitudes sur l’évolution des dépenses sociales suscitent des inquiétudes sur l’avenir des équilibres financiers locauxa) L’exemple de l’APA : le rattrapage lent et incomplet de la compensation 72-2. – 4ème alinéa 2.– Les ressources transférées posent la question de la pérennité des moyens et de l’autonomie financière des collectivitésa) Un équilibre satisfaisant sur le court terme qui ne suffit pas à rassurer les collectivités sur l’évolution du financement b) La recherche de l’autonomie financière achoppe sur la difficile modulation territoriale des ressources, ANNEXE 1 : FINANCEMENT DE L’APA DANS LES DEPARTEMENTS, ANNEXE 3 : LES DÉPARTEMENTS INÉGAUX DEVANT LE RMI, ANNEXE 4 : COMPENSATION FINANCIÈRE DU TRANSFERT DU RMI EN 2004 PAR DEPARTEMENT, ANNEXE 5 : LES DISPARITÉS DE RÉPARTITION DES DROITS DE MUTATION À TITRE ONÉREUX, ANNEXE 6 : AUDITIONS RÉALISÉES PAR LES RAPPORTEURS, Autre titre : Acte II de la décentralisation : bilan financier, Auteur(s) : Bien que ces derniers ne soient pas, au sens de l'article 72-2 de la Constitution, un transfert de compétences au profit des départements mais un transfert de charges, vos rapporteurs ont considéré qu'il s'agissait d'un exemple témoignant de la complexité des relations entre l'État et les collectivités territoriales. b) Les travaux de la Commission consultative d’évaluation des charges témoignent d’une acceptation des montants de la compensation, transfert par transfert : l’État a appliqué les règles qu’il avait inscrites dans la loi et parfois au-delà Les rapporteurs, appartenant l'un à la majorité, l'autre à l'opposition, tentent un premier bilan financier de ces transferts. 3. Adoptée en 2013 par la Loi n° 2013-10 du 28 décembre 2013, cette réforme comporte plusieurs innovations notamment au plan structurel mais aussi économi… Elle gère les crédits d'équipement, de fonctionnement et d'entretien des écoles. 1 février 2021, Auteur(s) : Elle peut organiser d… Transfert de compétences de l’Etat aux Collectivités Territoriales : journée d’information et de sensibilisation des Députés. 2 février 2021, Auteur(s) : 1.– Les dépenses transférées soulignent les inégalités territoriales et justifient une relance de la péréquationa) L’impact financier des transferts de compétence n’est pas homogène et peut s’avérer un facteur de creusement des inégalités entre collectivités c) Les critiques relatives à l’augmentation de l’effort financier supporté par les collectivités territoriales après le transfert  B.– LES PERSPECTIVES DE FINANCEMENT DES COMPÉTENCES TRANSFÉRÉES APRES 2006 14 décembre 2006. Ce principe, mis en œuvre depuis 1983, a été érigé en principe constitutionnel en mars 2003 au sein du nouvel article 72-2 de la Constitution. Commission des Finances, de l'Économie générale et du Plan, Direction de l'information légale et administrative. Augustin Bonrepaux, Auteur(s) moral(aux) : le principe du transfert par blocs de compétences si possible à un seul échelon territorial, pour éviter les compétences partagées. C’est la suite annoncée de la promulgation, le 27 janvier dernier, de la loi Maptam (modernisation de l’action publique et affirmation des métropoles) : le décret créant la commission nationale de conciliation « chargée d’émettre un avis sur les projets établissant la liste des services mis à la disposition des collectivités territoriales » a été publié ce week-end. Le transfert de compétence est un leurre et une source de conflits entre les collectivités et les-dits secteurs transférés. 19La loi du 13 août 2004 – « Libertés et responsabilités locales » – poursuivra le transfert de compétences de l’État vers les collectivités territoriales. Le champ de compétences d’un groupement est limité au territoire des seules collectivités qu’il associe. Les nouveaux transferts se situent le plus souvent dans le prolongement de ceux mis en place en 1983. transfert des compétences administratives de l'Etat vers les collectivités territoriales s'opère progressivement suivant un long processus législatif Les transferts de compétences entre collectivités. Ils soulignent notamment les difficultés de gestion pour les collectivités. La Commission nationale de conciliation prévue par l'article 104-IV de la loi du 13 août 2004 qui avait la mission de régler les divergences entre l'État et les collectivités territoriales ayant refusé de signer les conventions de mise à disposition des services prévues par la loi a été créée par un décret du 31 octobre 2007. Les contrôles des actes des collectivités territoriales Le contrôle de légalité de ces actes des collectivités territoriales est dû à la loi instaurée le 02 mars 1982 qui remplace la tutelle de l'Etat sur les collectivités territoriales. Auteur(s) : Ce guide d’accompagnement à l’usage des collectivités territoriales, aborde plus particulièrement les dimensions technique, juridique et financière de ces transferts pour les communes et établissements publics de coopération intercommunale.   Haut Conseil de la Famille, de l'Enfance et de l'Âge, Date de remise : b) Les critiques sur l’équité du partage de l’effort financier entre l’État et les collectivités territoriales en matière sociale Marc Laffineur Assemblée nationale. Commission des Finances, de l'Économie générale et du Plan, Date de remise : En réponse à l’article 72-2 de la Constitution de 1958, « tout transfert de compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales s’accompagne de l’attribution de ressources équivalentes à celles qui étaient consacrées à leur exercice ». Ministère de la Transition écologique, Date de remise : Nicolas Démoulin - Financement des transferts de compétences, Droit budgétaire et comptabilités locales, Dématérialisation comptable et budgétaire, Compensation par secteur de compétences transférées, Les principes de compensation des transferts de personnels, La Commission consultative sur l'évaluation des charges, La compensation des transferts de services, Ministère de l'Action et des Comptes publics. Toute création ou extension de compétences ayant pour conséquence d'augmenter les dépenses des collectivités territoriales est accompagnée de ressources déterminées par la loi. Les lois des 7 janvier et 22 juillet 1983, modifiées par les lois des 25 janvier 1985 et 6 janvier 1986, ont systématisé le transfert de compétences aux collectivités territoriales par "blocs de compétences" et posé différents principes :. Le terme de transfert de compétences n’est abordé qu’une seule fois à l’article 72-2 al. Les transferts de compétences prévus par la présente loi ou par la loi mentionnée au deuxième alinéa de l'article précédent sont accompagnés du transfert concomitant par l'Etat aux communes, aux départements et aux régions, des ressources nécessaires à l'exercice normal de ces compétences, dans les conditions prévues à l'article 102 de la loi n° 82-213 du 2 mars … Plus de deux ans après l'acte II de la décentralisation" et la loi relative aux libertés et aux responsabilités locales, l'Etat a déjà transféré nombre de compétences et de moyens aux collectivités territoriales. b) Les effectifs transférés et l’état d’avancement des transferts OBJET : Compensation financière des transferts de compétence de l’État vers les collectivités territoriales. Ce principe, mis en œuvre depuis 1983, a été érigé en principe constitutionnel en mars 2003 au sein du nouvel article 72-2 de la Constitution. les transferts financiers de l’Etat vers les collectivités territoriales au titre des dotations de fonctionnement et d’équipement pour un montant global de lus de 9 000 000 000 FCFA au titre de l’année 2007 ; Ces efforts seront renouvelés et consolidés chaque année par le gouvernement. Cet article nous précise que : « Tout transfert de compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales s’accompagne de l’attribution de ressources 2.– Les transferts sont générateurs de surcoûts pour les finances publiques et nécessiteront un suivi rigoureuxa) La question de la gestion et de l’encadrement du personnel transféré Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un Dans la première partie, ils estiment que, malgré les inévitables difficultés de mise en oeuvre, la compensation financière des transferts de compétences s'effectue selon la loi. Transfert de compétences entre collectivités territoriales.   A.– LE DROIT A COMPENSATION : L’ÉTAT RESPECTE LES OBLIGATIONS PREVUES PAR LA LOI c) Donner une base plus équitable à la compensation de transfert du RMI ? Réf : - Article 72-2 de la Constitution - Article L 1614-1 du CGCT. 1.– Une compensation financière conforme à la loia) La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales prévoit une compensation garantie pour les collectivités Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a rappelé que le transfert des compétences et des ressources de l’Etat vers les collectivités s’inscrit dans sa réforme profonde et dans la lettre de mission du président de la République au Premier ministre. Tout transfert de compétences entre l'Etat et les collectivités territoriales s'accompagne de l'attribution de ressources équivalentes à celles qui étaient consacrées à leur exercice. c) Une question pour demain : l’équilibre des régimes de retraite des fonctionnaires La réforme de 2003 reste prudente en ce qu’elle est toujours dans une logique de transfert de l’État vers les collectivités, les collectivités ne bénéficiant pas de compétences propres, sans pour autant définir la place des collectivités territoriales dans l’exercice de l’action publique. Des dotations poursuivant un triple objectif de compensation, de péréquation et d’orientation . De nombreux aspects de ces moyens sont gérés par des collectivités territoriales. Par conséquent, le juge administratif sanctionne le groupement qui intervient en dehors de son périmètre en l’absence de toute habilitation statutaire. En deuxième lieu, il rejette le moyen tiré de la violation de l’article L. 1614-2 du CGCT. Dans la vie de tous les jours, beaucoup de moyens sont mis à la disposition de la population, transports, éducation et formation, installations culturelles, soutien sociaux dans différents domaines, logements, santé. Le processus de transfert de compétences et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales est un des grands chantiers du MATD. - Le transfert des ressources porte sur les infrastructures et les équipements, les ressources financières et les ressources humaines. Figure 1 : Décomposition des transferts financiers de l’État aux collectivités territoriales à … M. Laffineur soutient qu'ils font naître des inquiétudes rarement fondées, alors que M. Bonrepeaux pense que les inquiétudes sont fondées. A.– UN ENJEU MAJEUR DE GESTION : LES TRANSFERTS DE PERSONNEL Article 141 – Les régions et les autres collectivités territoriales disposent de ressources financières propres et de ressources financières affectées par l’État.  B.– L’EVALUATION DE LA COMPENSATION : DES DIFFICULTES TRANSITOIRES DE GESTION POUR LES COLLECTIVITES Celles-ci rencontrent certaines difficultés à préserver et transmettre les savoir-faire rares, peu ou pas formalisés, tacites et uniquement basés sur l'expérience du salarié. territoriales les transferts de compétences entre collectivités les volets technique, juridique et financier ... En effet, la «coopération par voie de transfert de compétences» vers une intercommunalité, contrairement à la «coopération par voie conventionnelle », Cour des Comptes, Date de remise :