LE COMPTELe tracé du compteDébit                                   n°… intitulé du compte                     CréditdateLibellé montant dateLibellé montant, ENREGISTREMELes livres comptables:- Journaux auxiliaires NT DES - Grand livreOPERATIONS - Balance des comptes  COURANTESgénéraux, Le journal• La tenue du journal est obligatoire• Permet l’enregistrement des opérations au jour le jour suivant un ordre chronologique • Document unique présentant des avantages par rapport au grand livre, CADRE GENERALE DU JOURNALDébit  Crédit                       16 Mars24316 Mars   Matériel et outillage 240 000.00             Crédit d’investissement 240 000.00  Facture ABC n° 123 du 15 mars 5222005 20 Mars240 000.00 Crédit d’investissement 240 000.00              Banque    Chèque n° 456 du 20 mars 2005, Le grand livre•  Il permet le suivi et la récapitulation des opérations pour tous les comptes• Périodiquement, le total des débits et le total des crédits ainsi que le solde (débiteur ou créditeur) sont arrêtés et repris dans la balance• Il est facultatif, Grand Livre des comptes Exemple : 2440 matériel automobile Date de Libellé de Débit Crédit Solde Solde l’opération l’opération débiteur Créditeur01/01Achat véhicule  800 000.00800 000.00marque XMatricule 00123 104 1603/06Achat véhicule  900 000.001 700 000.00marque YMatricule 00456 104 1631/10Vente véhicule 800 000.00 900 000.00marque XMatricule 00123 104 16Total1 700 000.00 800 000.00Solde900 000.00. Ce cours gratuit sur la comptabilité générale complet de 174 pages à télécharger, contient plusieurs explications et exemples correspondants pour bien apprendre les bases de la comptabilité générale. Les comptes ? Les impacts sur les comptabilités nationales Les comptes vont se déconnecter de la fiscalité pour s’orienter vers l’information financière En France le CNC a institué des groupes de travail :PME et IAS : évaluer l’opportunité d’étendre aux PME les référentiels IASIAS Droit : Création en cours IAS et fiscalité : analyser les impacts fiscaux de l’application des normes IAS dans les comptes individuels, Fixe les objectifs à atteindre par les états financiers et donne une liste des principes comptables Comment on évalue les actifs et passifs et informations données pour expliquer les comptes Normes IAS/IFRS  comportent Décrivent les modalités trois volets d’applicationForment un guide professionnel Nombre = 43 Dont 35 en vigueur ( 8 abrogées ), Etats financiers ? • Article 15 :     Les livres de comptabilité dont il sera tenu un répertoire et les pièces justificatives soigneusement classés, doivent être conservés pendant 10 ans au moins à compter de la date de clôture de l’exercice. Créances.? IDENTIFICATION DES DETTES De la même manière que les créances, il y a lieu d’examiner la situation des fournisseurs dans le détail afin de clarifier la situation financière de l’entreprise. de saisir, classer, enregistrer des données de hase chiffrées relevant des opérations commerciales et financières de l'entreprise ; de présenter après traitement, sous forme d'états financiers, un ensemble d'informations reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation finoncière du résultat de rentité à la date de clotureet conformes aux besoins des divers utilisateurs intéressés. Ces derniers traduisent l’activité de l’entreprise sur un exercice donné.dans le T.C.R on retrouve 2 types de comptes :?Les comptes de produits?Les comptes de charge, Dispositions fiscales Codes des impôtsCodes des impôts              Etlois de finance. or. Principes généralement admis par la profession    (Conventions ou normes comptables )    Norme = donnée de référence résultant d’un choix collectif raisonné en vue de servir à la résolution de   problèmes répétitifs. Paiements ou remboursements? Orientée sur l’extérieur • Les actionnaires• L’administration fiscale• Les tiers (clients, fournisseurs…)? À dresser les tableaux de synthèse que sont le bilan et le tableau des compte de résultat, Passation d’écrituresLa passation d’écritures exige du comptable :? Plan Comptable National (PCN) Le TCR donne le détail de la formation du résultat 3  Classes 6 Charges 7 Produits8 Résultats ( bénéfice )8 Résultats ( Pertes ), Le résultatACTIFPASSIFACTIFPASSIFACTIFPASSIFbénéficePerte Actif = PassifActif > PassifACTIF < PASSIFRésultat = 0BénéficeDéficit, Principe de la partie double et double détermination du résultat• Le résultat mesure l’enrichissement généré par l’activité (d’après le compte de résultat) et la variation de patrimoine (d’après le bilan). cette variation est égale au résultat, qui est la différence entre les charges consomme sur la période et les produits enregistrés sur la mime période. C'est elle qui permet de maîtriser la situation financière et de prendre les décisions en conséquence. Comptabilité générale (Cours et exercices) Màj le 29 septembre 2019 Ci-après un cours complet de comptabilité générale qui traitera les concepts fondamentaux de cette discipline a savoir: le compte, les amortissements , les provisions, les factures , le journal…, et aussi des exercices corrigés de comptabilité générale. PDF. COMPTABILITE GENERALE : ... Les immobilisations corporelles sont systématiquement amorties chaque année, à l’exception des terrains. De ce point de vue, elle apparais corme un système générateur d'information relevant d'un rôle interne et externe. Ventes, cessions, recouvrements? Financement– L’emprunt– La subvention d’investissement– Le crédit-bail, Définitions (les nouvelles normes)• Investissement : – acquérir ou fabriquer des immobilisations • Immobilisations : – élément détenu ou contrôlé – Élément identifiable et valorisable– Valeur économique positive : éléments générant des ressources futures (flux nets de trésorerie), Immobilisations (les nouvelles normes) • Immos incorporelles – Frais d’établissement– frais de R§D – brevets – marques – logiciels– fonds commercial • Immos corporelles– Terrain – Constructions – Installations techniques, matériel et outillage• Immos financières– Titres de participation, créances rattachées – Titres immobilisés  : droit de propriété , droit de créance , activité de portefeuille – Prêts – Dépôts et cautionnement versés, Immobilisations incorporelles et corporelles (les nouvelles normes)• Valeur d’entrée dans le patrimoine :    coût d’acquisition HT = prix d’achat HT (net financier) + frais liés à l’acquisition• Frais liés à l’acquisition : – Frais juridiques et fiscaux– Frais d’installation– Droits de douane, Immobilisation corporelle décomposable (les nouvelles normes)• Immobilisations décomposables : – Composants à durée d’utilisation différente– Composants procurant des avantages économiques à un rythme différent• Valeur d’entrée dans le patrimoine :  – Ventilation en sous-compte– Coût d’entrée non modifié, mais le renouvellement d’un composant à un coût différent modifie la valeur, Financement (les nouvelles normes)• Financement des investissements : – Délai de paiement fournisseur– Capitaux propres (apports initiaux ou hausse)– Emprunts bancaires ou obligataires (dettes financières)– Crédit-bail : location avec option d’achat, Emprunt bancaire (les nouvelles normes)• Frais accessoires (frais d’émission) :– Soit en charges– Soit incorporés au coût d’acquisition• Distinguer : – Réalisation de l’emprunt (comptabilisation initiale)– Remboursement de l’emprunt (annuité = amortissements + intérêts)– Les intérêts portent sur le capital restant dû, Les subventions d’investissement (les nouvelles normes)• Définition : – Aide financière de l’état pour financer des activités de LT ou acquérir des immos• Virement au résultat :– SI = produit exceptionnel réparti sur plusieurs exercices– Virement au résultat par fractions correspondant aux amortissements de l’immo acquise, Crédit-bail (les nouvelles normes) • Principe du CB : – L’utilisateur choisit un bien auprès d’un fournisseur– La société de CB achète le bien au fournisseur d’immos– La société de CB loue le bien à l’utilisateur– L’utilisateur peut acquérir le bien en fin de contrat : c’est la levée de l’option d’achat, Crédit-bail (les nouvelles normes)• Distinguer : – La redevance (charge de loyer)– L’option d’achat (entrée dans le patrimoine, donc inscription du bien à l’actif)• Montant de la redevance : +Amortissement du bien+Rémunération de la sté de CB+Prime de risque, LES STOCKS FONT PARTIE DE L’ACTIF CIRCULANT ET REPRESENTE DES BIENS D’EXPLOITATION                                     30 Marchandises                                      31 Matières et fournitures                                      33 Produits semi-ouvrésStocks                           34 Travaux en cours                                       35 Produits finis                                      36 Déchets et rebuts, Les stocks et productions(classe 3)• Ensemble des biens ou des services qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise pour être :–  vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en cours–  consommés au premier usage•  Stocks d’appros et de marchandises–  MP –  Autres appros –  Stocks de marchandises •  Production en-cours–  En-cours de production de biens –  En-cours de production de services –  Stocks de produits finis, L’inventaire intermittent• Inventaire permanent non pratiqué :– Difficile de déterminer un coût d’entrée en stock• Inventaire intermittent :– On assimile les achats à des charges et les ventes à des produits– Mise en sommeil des comptes de stock– Inventaire physique en fin d’exercice, L’inventaire intermittent• Le stock final au dernier jour de l’exercice N devient le stock initial au premier jour de l’exercice N+1• A l’inventaire, il convient :– d’annuler les stocks initiaux – de créer les stocks finals– d’intégrer au compte de résultat les variations de stocks (prise en compte de la consommation des biens achetés et de la production des biens fabriqués), Valorisation des stocks• Stock final = quantités recensées x coût unitaire– coût d’achat (biens achetés) – coût de production (produits finis, en-cours) • Méthodes d’évaluation du coût :– CUMP : (valeur du stock initial + valeur des achats) / (quantité du stock initial + quantité achetée)– FIFO : premier entré, premier sorti, Variation des stocks et compte de résultat• Variation des stocks de marchandises et de matières– Marchandises consommées = stock initial + achats de marchandises – stock final– Marchandises consommées = achats de marchandises + variation de stock (initial – final)• Variation des stocks de produits– Production effective = stock final + production vendue – stock initial– Production effective = production vendue + variation de stock (final – initial), Trois comptes spécifiques aux stocks      38 Achats       Compte de transit            37 stocks à l’extérieur             Produits acquis se trouvant à l’extérieur de l’entreprise utilisé            en fin d’exercice uniquement                  39 Provisions pour dépréciation                  Diminution de la valeur des stocks Les stocks de marchandises matières et fournitures sont comptabilisés à leur coût d’achat (prix d’achat + frais d’approche)Les stocks de production sont comptabilisés à leur coût de revientLes sorties de stocks pour la revente ou la consommation se font au coût unitaire moyen pondéré, Les factures avec réductions• Réductions à caractère commercial :– rabais, remise, ristourne– Accordées pour des raisons commerciales• Réduction à caractère financier :– escompte de règlement– Accordée en fonction du mode et de la date de règlement, Les réductions• Rabais : réduction ponctuelle accordée pour dédommagement (défaut, retard de livraison)• Remise : réduction habituelle liée aux quantités achetées• Ristourne : réduction faite sur l’ensemble des opérations faites avec un client (prime de fidélité)• Escompte de règlement : réduction accordée au client qui paie avant l’échéance normale, Calcul des réductionsLes réductions se calculent en cascade :Prix brut- Réductions commerciales= Net commercial- Escompte de règlement= PHT (Net financier)+ TVA= PTTC (Net à payer), Enregistrement comptable– Les RC n’apparaissent jamais en comptabilité :• seul le net commercial est enregistré– La RF est toujours enregistrée en comptabilité :• c’est une charge financière pour le vendeur • c’est un produit financier pour l’acheteur (déduit du coût du stock en fin d’exercice)– PTTC = net commercial – escompte + TVA? La normalisation comptableLes normes internationales, LA COMPTABILITÉLa comptabilité est une technique de l’enregistrement des opérations passées par l’entreprise :? Comptabilité générale? », Cours de comptabilité gratuit:La comptabilité privée, Cours de Comptabilité générale gratuit en pdf, Cours introduction à la comptabilité générale, Formation gratuit de la comptabilité générale en pdf, Cours introduction générale à la Comptabilité publique, Tutoriel gratuit sur la comptabilité générale. Article 151 du code des impôts directs• Le code des impôts directs dans son article 151 stipule :  « Sont tenues de souscrire ,au plus tard le 30 Avril de chaque année, auprès de l’Inspection des Impôts du lieu d’implantation du siège social ou de l’établissement principal, une déclaration du montant du  bénéfice imposable de l’entreprise, se rapportant à l’exercice précédent» Il s’agit, en fait, du bilan fiscal ou liasse fiscale établi sur des imprimés remis par l’Administration Fiscale. Les travaux d’inventaireLes travaux d’inventaire sont entrepris à la fin de chaqueannée (exercice) soit le 31/12 de l’année considérée . 7 Comptabilité et Audit.pdf. cours de comptabilité générale:Les amortissements 1. Investissements.? Permettre la gestion    Le service comptable est informé par la communication de pièces justificatives, ENREGISTREMENT DES OPERATIONSLes PJ garantissent :• La qualité de l’information comptable • La régularité et la sincérité des informations     A chaque enregistrement comptable doit correspondre une pièces justificative.Caractéristique de la PJ:• Unicité : fait comptable = une seule pièce (original)• Conformité : à la réglementation et aux procédures • Authenticité : permet de vérifier la matérialité du fait comptable, QUALITÈ DE L’INFORMATION COMPTABLEREGULARITÈConforme à la réglementationSINCERITE          Tenue de bonne foiIMAGE FIDELE                  True and fair view, Travail comptableLe travail du comptable consiste :? Ce qui implique que la comptabilité doive évoluer dans un cadre clairement défini et obéir à certains principes. Archives du mot-clé cours comptabilité générale 1ere année pdf Accueil / ; Articles étiquetés "cours comptabilité générale 1ere année pdf" 4 Comptabilité Générale.pdf. PTTC + escompte = net commercial + TVA, Exemple• L’entreprise Albert vend des marchandises à crédit à son client Mayer le 15/06• Marchandises brutes          8 000Remise 10 %                               800Net commercial                        7 200Escompte 2 %                             144   Net financier                             7 056TVA                                          1199Net à payer                               8255, Les créances font partie de l’actif circulant et représentent des droits principalement sur les clients de l’entreprise                                            - 40 comptes débiteurs du passif                                            - 42 d’investissements                                            - 43 de stocks                                             - 44 sur associés et sites apparentées         Créances                      - 45 avances pour comptes                                            - 46 avances d’exploitation                                             - 47 créances sur clients                                            - 48 disponibilités                                            - 49 Provisions pour dépréciation, Les moyens de paiement• Règlement immédiat / différé• Moyens de règlement :– Les espèces– Le chèque– Le virement– Le prélèvement, Les règlements en espèces• Pièce de caisse : – document interne à l’entreprise constatant un encaissement ou un règlement en espèces• Utilisation :– transactions commerciales – paiement de salaires, Les règlements bancaires• Le chèque : – C’est un écrit par lequel une personne (le tireur) qui a des fonds chez un banquier (le tiré) lui donne ordre de payer une somme d’argent au profit d’une personne désignée (le bénéficiaire)• Le virement bancaire : – C’est un écrit par lequel une personne (le tireur) qui a des fonds chez un banquier (le tiré) lui donne ordre de prélever et transférer une somme d’argent sur le compte d’une autre personne (le bénéficiaire)• Le prélèvement automatique :– C’est un virement permanent au profit d’une personne déterminée, Les effets de commerce• Effet de commerce : – Instrument  de  paiement  et  de crédit– L’effet  à  payer  est  une  dette  avec engagement de payer pour le client– L’effet  à  recevoir  est  une  créance mobilisable pour le fournisseur, Les effets de commerce• La lettre de change (traite) : – C’est  un  écrit  par  lequel  une  personne  (le  tireur)  donne l’ordre  à  une  autre  personne  (le  tiré)  de  verser  une somme  d’argent  à  une  date  déterminée  à  une  autre personne ou à lui-même (le bénéficiaire).– L’ordre émane du fournisseur• Le billet à ordre : – C’est  un  écrit  par  lequel  une  personne  (le  souscripteur) s’engage  à  verser  une  somme  d’argent  à  une  date déterminée à une autre personne (le bénéficiaire). Les opérations de fin d’exercice3.2.1. ttACTIFPASSIFnImmobilisationsCapitaux propresissaissancroitéEmpruntsilitécroidStocksuibeliqDettes fournisseurs’exigrédcréancesrédegegDDettes d’exploitationD, PASSIFACTIFRESSOURCEEMPLOISSDROITSOBLIGATIONSACTIFINVESTISSEMEN FONDS CAPITAUX FIXEPERMANANTSTPROPRESDETTES LTSTOCKSCAPITAUX ETRANGERSACTIFPASSIF CIRCULANTCREANCESDETTES CTCIRCULANTFR = CAPITAUX PERMANANTS –ACTIF FIXEBFR = ACTIF CIRCULANT (HORS TRESORERIE) – PASSIF CIRCULANT TRESORERIE = FR - BFR. Les biens de l’entreprise? Art.9 Tenir un livre-journal enregistrant, jour  par jour les opérations de l’entreprise ou récapitulant au moins mensuellement les résultats de ces opérations à la condition de conserver, dans ce cas, tous documents permettant de vérifier ces opérations jour par jour Code de Art.11 commerce Livre journal et livre d’inventaire Ordonnance cotés et paraphés par un juge du 75.59 du tribunal26/9/75  Et textes Art.12 subséquentsLivres et documents conservés pendant dix ans Art.13 Les livres de commerce régulièrement tenus peuvent être admis par le juge pour faire preuve entre commerçants pour faits de commerce. Fonds propres.? La balance, L’ACTIF DU BILAN SE COMPOSE DE TROIS GRANDES RUBRIQUES ACTIF        INVESTISSEMENTS        Ensemble des biens et valeurs durables  acquis ou créés par           l’entreprise          STOCKS            Ensemble des biens acquis ou créés par l’entreprise destinés à             être vendus ou consommés pour les besoins de la fabrication           CRÈANCES              Ensemble des droits acquis par l’entreprise par suite de ses             relations avec les tiers, Les investissements font partie de l’actif immobilisé et représentent des biens durablesInvestissements                  20 Frais préliminaires                                         21 Valeurs incorporelles                                         22 Terrains                                          24 Equipements de production                                         25 Equipements sociaux                                          28 Investissement en cours                                         29 Amortissements correspondants     Les investissements sont comptabilisés au coût d’achat lorsqu’ils sont acquis auprès de tiers au coût de revient lorsqu’ils sont créés par l’entreprise, Investissement et financement(les nouvelles normes)1. 10 du code de commerce L’entreprise doit faire tous les ans, un inventaire des éléments actifs et passifs et arrêter tous LES INVENTAIRES les comptes en vue d’établir son PHYSIQUE bilan et son compte de résultatsCe bilan et le compte de résultats sont copiés sur le livre d’inventaire, Rappel A la clôture de chaque exercice  de la le CA ou les gérants dressent réglementation  l’inventaire des divers éléments de l’actif et du passif existant à cette date ( Art 716 du code de commerce ), Le recollement matériel des Rappel éléments de stocks est effectué au  de la moins une fois par exercice à la réglementation  clôture de celui-ci.Toutefois, et sous réserve que tous les éléments en stocks aient été recensés au moins une fois durant l’exercice, les entreprises peuvent procéder à des recollements successifs en cours d’exercice.(Art.